Lettre d’information n°4: Le temps liquide, être d’un bassin versant

Depuis quelques années, le temps liquide devient une expression qui définit le comportement du temps. Notre société utilise des métaphores afin de faire mieux comprendre la situation, l’engagement qui construit la relation entre les uns et les autres. On a entendu les termes flexibilité, durabilité et on voit bien l’importance de la dimension temps dans les perspectives humaines. Précisément, celles-ci manquent parfois et amènent les êtres humains aux limites des extrêmes dangereuses. Ce qui nous donne des hommes dépassés, en phase de Burn out, c’est-à-dire qu’ils sortent d’eux-mêmes ou d’une façon plus populaire « qui pètent les plombs ».

Lors de mes recherches, j’ai découvert un texte qui me parait intéressant et qui positionne la perspective du temps dans le temps humain. Je vous invite à découvrir ce [texte->http://www.lechemindeleaudheure.be/IMG/pdf/Le_temps_humain.pdf].

D’une autre façon, être d’un bassin versant, cela sous-entend « vivre le bassin versant », ce qui fait référence bien entendu à notre fameux « temps humain ». Ces données sont fondamentales pour la structuration de la vie et surtout engendrer la participation citoyenne, et cela n’est pas une vue de l’esprit. De différentes manières, aujourd’hui les lieux, pour plusieurs raisons, ne vibrent plus à l’expression intrinsèque de la vallée ou du devenir humain (manque de collaboration civique). Bien des exemples sont à remarquer:

– Le manque de vigilance publique au bien commun;
– Des personnes qui s’approprient le domaine public en matière d’investissements ou de prestige.

Dans un premier temps, pour documenter ce dossier, je vous propose de faire la lecture de « [la pertinence de la vallée de l´Eau d´Heure->http://www.lechemindeleaudheure.be/?La-pertinence-de-la-vallee-de-l&id_rubrique=11] » qui contribue à la connaissance des enjeux d’un territoire marqué par la vie des hommes.

Une attention particulière devra être menée à mon sens dans les prochaines années avec une réflexion poussée qui est en cours sur les bassins de vie et un autre aspect qui me tient à coeur, et je crois de tous les êtres humains, c’est la capacité d’être au monde. On voit bien le champ qui se réduit petit à petit de nos autonomies, on voit bien que le temps et les lieux nous manquent ou doivent être réappropriés afin d’élargir notre espace, et dans cette logique, se donner un peu de temps pour venir au monde.

Ce seront les sujets que nous aborderons dans les prochaines lettres d’information.

Je dois également vous signaler l’importance du travail réalisé ce dernier trimestre avec la collaboration de Nature Ethique une brochure très intéressante de la [Fondation Saint-Hubert->http://www.lechemindeleaudheure.be/?Fondation-Saint-Hubert-ASBL-Nature&id_rubrique=12], la diffusion d’une plaquette effectuée par la [maison de la laïcité de Thuin->http://www.lechemindeleaudheure.be/?La-maison-de-la-laicite-de-Thuin&id_rubrique=12] signifiant l’importance de l’eau et surtout la relation qui existe avec l’homme et pour terminer, [la publication d´un travail  ->http://www.lechemindeleaudheure.be/?Le-projet-Le-Chemin-de-l-Eau-d&id_rubrique=12]réalisé depuis plusieurs années sur l’importance du développement local d’un bassin versant.

Bonne lecture à tous. Je sais que votre temps est compté mais surtout pensez un peu à vous, il faut de-venir au monde et pour ce faire partager un peu de temps à l’autre est certainement une bonne piste pour ce réaliser.

Pour terminer, en ce moment de passage à l’an nouveau, un petit message qui est un phare pour l’année nouvelle en fichier joint. Quand on prend le train d’Eupen à Ostende, quand on arrive en gare terminus, on voit ce phare qui est sur la carte. Quand le voyageur vient de mer, le phare est le premier symbole de la terre qui va l’accueillir. Loin des technologies modernes, le phare reste un symbole et nécessaire à l’espérance de vivre. L’espoir devient réalité. Voilà ce que j’espère, c’est de ne pas oublier les symboles qui ont créé notre identité mais surtout, ne pas oublier les outils simples et vertueux de la vie.

Philippe Michaux. Président ASBL « Le Chemin d’un village »
GSM:0498/38.79.66
Bonne vie à tous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *